Le Dragon Vert fusionne avec le Mouvement Valhalla

     Je pense que je me suis emballée un peu vite à commencer tous ces articles sur le Valhalla sans une introduction proprement dite. Alors, la voici, la voilà :)

     Depuis l'ouverture du Dragon Vert, qui avait à l'origine pour but un projet potager assez grand pour atteindre un objectif de « facture d'épicerie zéro » (ou presque)... et peut-être de transformer les villes en potager où la nourriture est gratuite pour tous... pour ensuite évoluer vers le rêve de fonder un écovillage autour d'une communauté.
    Je savais dès le début que le modèle de maisons serait le Earthship (« Qu'est-ce qu'un Earthship? »). J'ai trouvé sur internet un jeune homme québécois constructeur de Earthship, Francis Gendron et il était en tourné à la grandeur du Québec pour des conférences à propos des Earthship. Quoique je savais à peu près tout ce qu'il pouvait dire sur un Earthship, j'ai tout de même assisté à l'une des conférences, celle de Montréal dans les locaux de Greenpeace, dans le but de faire des rencontres. Avec une semaine seulement de préavis, la conférence à tout de même attirée plus de 200 personnes; il a fallu pour Francis changer de local et de naviguer avec l'imprévu positif.

     C'est à cette conférence que j'ai rencontré les membres du Valhalla, qui ont environ 99.9% les mêmes idées que moi. Après avoir été les rencontrer plusieurs fois à Laprairie (à 20 minutes en voiture de Montréal), j'ai pris la décision de me joindre à leur mouvement, puisqu'ils ont un pas d'avance sur moi.
     Le Dragon Vert restera ouvert. Ce site me servira toujours de journal de bord pour mes expérimentations et découvertes, tel que je comptais le faire, sur les sujets de potager, jardin de plantes médicinales, permaculture, fondation d'un écovillage, les photos des événements auxquels je participerai, etc. Ce sera « mon aventure au Valhalla ». ;o)

      J'ai ensuite pris la décision d'ouvrir, sur ce site même, une page entière dédiée au Valhalla, pour y annexer tous les articles que j'écrirai en français sur le sujet, à savoir:

Qu'est-ce que le Mouvement du Valhalla?

  1. Mission et concept
  2. Communauté autonome
  3. D'où vient le nom « Valhalla »? 
  4. Qu'est-ce qu'une « Coopérative » (la Coop)?
  5. Qu'est-ce qu'un « Earthship »?
Et bien plus encore!

A.3) D'où vient le nom « Valhalla »?

      Pourquoi ce nom, Valhalla?
      D'ailleurs, qu'est-ce que ça veut dire?
     Le Valhalla, c'est le « paradis » dans la mythologie des Vikings. Selon la légende, les colosses nordiques pouvaient espérer gagner une place dans le Valhalla uniquement s'ils mourraient glorieusement au combat. Ils y étaient conduit par les Valkyries envoyées par le dieux Odin (l'équivalent de Zeus chez les Nordiques) pour venir le rejoindre dans le Hall d’Asgard (l'équivalent de l'Olympe).

     La mission du Mouvement Valhalla -- tel que détaillé dans l'article « A.1) Mission et concept » -- est de changer le monde en créant un nouveau modèle de vie, un mouvement culturel vers le développement durable à la portée de tous. Un tel changement ne vient pas sans sacrifice personne, sans investissement personnelle et surtout, il faut une bonne dose de courage pour se relever les manches et dire: « Je vais le faire, maintenant! ». 
     D'autant plus que le mouvement prend racine à Montréal, Québec, là où nous bravons les hivers froids chaque année; de là le rapprochement aux valeureux guerriers et guerrières mythologiques des colosses Nordiques. :)

A.3) Communauté autonome du Valhalla

     Comme nous pouvons le lire sur la page « mission » du site internet du Valhalla :
« Nous croyons que beaucoup des souffrances du monde peuvent être résolues grâce à la vie en communauté. Ainsi, nous construisons la première de nombreuses communautés entièrement durable à Montréal au Canada ». 
     À Laprairie, à quinze ou vingt minutes en voiture sur la rive-sud de Montréal, pour être plus précise.

     L’initiative du Valhalla commence donc par un projet pilote de fonder un écovillage. Au cœur de l’écovillage, une vie communautaire active axée sur la permaculture, l’échange, le partage, l’épanouissement de chacun, la famille, les amis et le bon voisinage.

      Pour que l’écovillage soit réellement écologie, le Valhalla veut construire tous les bâtiments suivant le modèle architectural des Earthship, soit des bâtiments à énergie passive et autonome et qui utilisent de nombreux matériaux recyclés ou écologique pour leur construction.


     Pour en savoir plus sur les Earthship, je vous invite à lire l’article « Qu’est-ce qu’on Earthship? ».

     Mais le Valhalla, ce sera bien plus qu’un quartier avec des maisons écologiques. « Communauté » est clairement au cœur de toutes les conversations avec les membres et les fondateurs du mouvement. Le Valhalla veut enlever ce qui nous donne à tous ce sentiment de solitude, malgré le fait qu’on soit entouré d’une foule. La fondation d’un écovillage où règne une communauté d’échanges est, selon eux, la meilleure façon de retisser des liens entre nous et de réapprendre l’estime et la confiance de l’autre; un lieu où les gens se parlent et échangent entre eux.

     Le premier projet sera la construction d’une serre aquaponique inspirée par le Earthship, dès ce printemps (2013).

      Voir la campagne de financement sur la page de Kickstarter.com (en anglais).

      Voici une vidéo explicative du projet, en français:



     La construction d’un centre communautaire figure parmi les priorités des projets à court terme du Valhalla, qui compte aussi débuter sa construction cette année (2013). Un centre où les membres trouveront un gym, un centre de yoga, une maison des arts et de la musique, et bien plus encore!

      C’est bien beau l’échange, le partage, donner… ça ne change pas que le monde tourne tout de même sur l’argent! Ainsi, la structure du Valhalla est coulée sur une coopérative pour un partage équitable entre ses membres. Pour en savoir plus sur le fonctionnement de la coop, je vous invite à lire l’article « Qu’est-ce qu’une coopérative? ».