Non, finalement, je ne suis plus avec Valhalla...

     Je sais que ça fait un peu girouette, mais suivant mon dernier poste : Le Dragon Vert fusionne avec le Mouvement Valhalla, je viens annoncer cette fois que je ne suis plus avec Valhalla. 
     J'imagine que chaque personne qui cherche sa place dans ce monde, a ce moment où il tourne en rond avant de trouver. Je pense être dans cette phase et j'accepte que ça fasse partie de ma quête, quoique ce fut une décision suffisamment difficile pour moi que ça fait un certain temps que j'y pense déjà.
     Ceci ne m'empêchera pas de côtoyer les membres et fondateurs du Valhalla, ni qu'occasionnellement d'aller les aider dans leur projet. J'ai simplement pris la décision de ne pas faire de « Valhalla-Laprairie » mon projet à moi. Peut-être que je fonderai un autre Valhalla ailleurs... ou peut-être que ce sera un "Dragon Vert" ailleurs, je ne sais pas encore; seul le future me le dira.

     J'ai beaucoup appris en peu de temps en fréquentant le Valhalla et cette expérience était loin d'être inutile. Elle m'a servit à mieux comprendre ce que je suis, ce que je veux, ce que je dois cibler, ce que je ne dois surtout pas oublier.
     Plus important que tout, je sors de cette expérience avec l'assurance que le mouvement écologique n'est pas marginal. Je ne suis pas seule à rêver dans mon coin d'un monde meilleur. Et le Valhalla non-plus! Tout le marketing autour du Valhalla m'a fait voir à quel point le mouvement écologique est important, ici et maintenant. Ce qui m'a donné beaucoup d'assurance pour continuer, même si pour l'instant, je me retrouve seule.

Pourquoi quitter le Valhalla?

     Rien ne s'est passé directement pour me mener à cette conclusion. C'est plutôt un « feeling » que Laprairie n'est pas là où je dois être. Les fondateurs et membres de Valhalla sont très sympathiques, mais quelque chose à l'intérieur de moi me dit que ce n'est pas là que ce trouve "ma mission" pas seulement sur ce terrain, mais aussi avec ces personnes. Est-ce simplement que je ne suis pas prête pour Valhalla maintenant (cette année)? Ou est-ce que mon idée d'une communauté permaculturelle est légèrement différente? Est-ce une infime incompatibilité de personnalité? Je pense que c'est en fait un peu de tout cela.
     Lorsqu'on regarde à quoi on passe le plus de temps, on a une bonne idée de nos priorités dans la vie. La mienne est définitivement d'être mère (et très fière de l'être!) et d'être près de mes filles. Bien sûr, avoir une demeure confortable avec les enfants, une école de rêve et son propre immense potager bio et permaculturel, dans un village entouré de nature, ça fait aussi partie de mes priorités, mais de second plan.
     Je ne veux, en aucun cas, partir en mauvais terme ni empêcher qui que ce soit d'aller voir le Valhalla s'il ou elle y est attirer. Je pense y retourner à l'occasion.
     Au final, je pense que c'est important d'avoir plusieurs écovillages, chacun avec une vision et une vocation particulière.

Alors, vers où s'en va le Dragon Vert?

     Sauf pour le fait de ne plus marcher dans les souliers de Valhalla, mes projets restent les mêmes. Prendre la décision de partir complètement n'a pas été facile, parce que je me retrouve seule à nouveau, avec rien. Je repars à zéro. Pas de terre, pas de ville d'accueil, je n'ai même pas d'équipe!
     Ma prochaine étape sera de prendre le temps de coucher sur papier la vision que j'ai de mon écovillage centré sur la permaculture (qui, par définition, est écologique), la famille (de bébés à aînés), l'éducation et la vie en communauté.
     Le lieu (la ville) où il sera ce village est encore à déterminer, mais justement, avoir un plan à montrer pourrait me permettre ensuite de « magasiner une ville d'accueil » pour ce beau projet du future. Je pense qu'il y aura 80% de chances que ce soit quelque part dans la Montérégie ou l'Estrie (au Québec, Canada). La proximité avec Montréal est encore incertaine.
     Si qui que ce soit est intéressé à se joindre à mon projet, vous êtes les bienvenus! car après tout, il faut un village pour fonder un village, et je ne tiens pas à le faire toute seule! Au fur et à mesure que je vais développer mes idées, je les posterai en-ligne ici, sur ce blogue.
     Mais pour l'instant, c'est l'heure de bercer mes filles avant la nuit. :)